La franc-maçonnerie, une secte ?

Forums: 

Bien sûr, la réponse est non ! Mais cette réponse est insuffisante, car tout mebre d'une secte dirait de même.

Il convient donc d'examiner sans crainte quels sont les critères qui font qu'une organisation est considérée comme une secte et les confronter aux caractéristiques de la Franc-Maçonnerie.

Une première remarque est déjà qu'une organisation sectaire se refuserait categoriquement à cet examen.

Tout d'abord, examinons ce que nous en dit le site officiel du gouvernement : https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire

-----------------------

Qu'est-ce qu'une dérive sectaire ?

Sur la base de l’expérience de la Miviludes, qui reçoit quelques 2 000 signalements par an, la dérive sectaire peut être définie comme suit :

La dérive sectaire

Il s'agit d'un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l'ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société.

------------------------------

En l'occurence  :

  • la franc-maçonnerie cultive la liberté de penée et organise des réunions d'échanges où differentes opinions peuvent être exposées et débattues de manière à ce que chacun puisse s'exprimer sans jugement d'autrui.
  • dans ses  principes, la FM cultive le respect des autorités et des lois. Dans les époques où l'autorité en place ne permet plus le respect (Terreur en France, nazis, ...) la franc maçonerie s'est dissoute.
  • La FM est à l'origine des Droits de l'Homme et clame l'égalité des droits, la liberté.
  • Le "libre arbitre" est cultivé dans les loges maçonniques.
  • La FM énonce que la famille, la santé, la profession doit passer avant la FM.

Pour autant, au delà de ces déclarations de principe, le risque de dérive sectaire peut-il être totalement exclu ? Non ! Car les hommes même FMs peuvent oublier leurs principes et être tentés d'abuser ou s'inventer un pouvoir sur d'autres FM. Ainsi parfois des loges ont pu dériver vers des sectes dangereuses (OTS).

Il faut donc rester toujours attentifs à ce risque, même s'il reste limité. Se penser à l'abri serait justement un danger de devenir victime.